Constituer sa liste pour sa campagne électorale

Constituer sa liste pour sa campagne électorale 940 522 Proxima Partenaire

Les prochaines élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020 dans près de 34900 communes de France.

Vous êtes en campagne électorale ou vous avez l’être ? Vous aurez jusqu’au 27 février 2020 pour déposer votre liste, la liste qui vous fera gagner ?!

Même si le nom de la tête de liste compte pour beaucoup ceux des colistiers ont aussi leur importance.
Parité, âge, profession, mixité sociale, diversité, quartier, expérience, réseaux, … constituer sa liste relève parfois d’un véritable casse-tête.

Qui peut se présenter et comment procéder ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Qui peut être candidat sur une liste ?

Plusieurs conditions sont à remplir pour être éligible en qualité de conseiller municipal :

  • être de nationalité française ou ressortissant d’un Etat membre de l’Union européenne ;
  • avoir 18 ans révolus le jour du scrutin (soit au plus tard le samedi 14 mars 2020 à minuit) ;
  • avoir satisfait aux obligations militaires ;
  • être inscrit sur la liste électorale ou à défaut être être redevable d’une des contributions directes de la commune au 1er janvier 2020, c’est-à-dire payer des impôts locaux en étant locataire ou propriétaire sur la commune.

 

Comment constituer sa liste pour les élections municipales ?

Constituer sa liste relève parfois d’un long marathon et c’est un exercice périlleux pour la tête de liste !

Dans les grosses communes il faut souvent composer et savoir dire non.
Dans les plus petites il faut arriver à trouver des personnes qui acceptent de s’investir mais qui ont aussi du temps à consacrer à leurs communes.

Dans les 2 cas se pose la question de la « gestion » des sortants :

  • Il y a ceux qui ne souhaitent pas repartir ce qui vous arrange. Ils pourront rester des soutiens et s’investir d’une autre manière dans la commune s’ils le souhaitent.
  • Il y a ceux qui ne souhaitent pas repartir par manque d’envie ou de temps mais que vous voulez retenir ! Il faudra en comprendre les raisons et les rassurer, trouver une meilleure organisation pour les faire rester.
  • Il y a ceux qui veulent repartir mais que vous ne « souhaitez » plus. C’est le plus dur… Savoir dire non et en expliquer les raisons : pas assez d’implication, trop d’absences, rappeler qu’on est élu pour 6 ans, ménager les susceptibilités et les sensibilités, … être humain tout simplement.
  • Il y a ceux qui veulent repartir mais qui souhaitent davantage… En théorie, on ne promet rien avant d’être élu mais avec certains il vous faudra composer…

 

Et les nouveaux dans l’équipe ?

  • Il y a ceux que vous allez convaincre de vous rejoindre. Si vous souhaitez du renouvellement il va falloir rassurer ceux qui travaillent sur le temps qu’il convient de consacrer à leur mandat selon les responsabilités que vous leur confierez, il faudra aussi trouver des nouveaux moyens de fonctionnement pour qu’ils se sentent impliqués.
  • Il y a ceux qui veulent vous rejoindre et qu’il faudra intégrer avec les anciens. C’est toujours facile de dire oui ! Mais avec ceux-là il faudra bien « cadrer » l’engagement que cela demande d’être élu.
  • Il y a ceux qui veulent être sur la liste mais que vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas prendre. C’est une situation difficile à gérer et il faudra apprendre à dire non en en expliquant les raisons.

À tout cela s’ajoute la parité, les âges, … et autres critères bien connus lorsque l’on constitue une liste. Autant d’éléments supplémentaires qui vous permettront de justifier le refus de prendre quelqu’un.

Vous avez (enfin) constitué votre liste ? N’oubliez pas de vérifier que chaque personne remplit bien les conditions d’éligibilité énumérées plus haut et à contrôler vous-même l’inscription sur les listes électorales de la commune… Certains se sont faits surprendre !

Et maintenant… il faut faire campagne avec tout le monde et passer de la notion de liste à celle d’équipe! L’intégration des nouveaux par les sortants est une étape déterminante pour que cela se passe bien alors n’hésitez pas à mettre en place des moments conviviaux pour renforcer l’esprit d’équipe !

Comme le disait Nelson Mandela : « Aucun de nous en agissant seul ne peut atteindre le succès ».