Campagne électorale : prendre la parole en public en étant percutant !

Campagne électorale : prendre la parole en public en étant percutant ! 600 400 Proxima Partenaire

À la fin d’un long discours vous êtes-vous déjà posé la question de savoir ce que vous avez retenu de cette longue intervention de cet homme ou femme politique ?

Si vous ne vous l’êtes pas encore posée alors je vous invite à le faire.

Souvent la réponse sera … « rien » ou « pas grand-chose ».

Pourtant, vous l’avez trouvé percutant(e) avec sa gestuelle, sa façon de s’exprimer, ses silences contrôlés, sa capacité à établir un contact visuel avec tout le monde, ces belles citations, son style vestimentaire, son sourire, …

Bien parler, être percutant, ça s’apprend !

La situation évoquée à l’instant c’est ce qu’on appelle la communication non verbale ! Elle suffit parfois à bluffer un interlocuteur quand elle est maîtrisée. Il en ressort en se disant : « quel orateur ! »

Certains vont jusqu’à dire que la communication non verbale représente 93% d’une prise de parole, c’est ce qu’on appelle la loi de Mehrabian.

De manière concrète, lorsque vous prenez la parole 7 % de la communication est verbale (par la signification des mots, 38 % de la communication est vocale (intonation et son de la voix) et 55 % de la communication est visuelle (expressions du visage et du langage corporel). Imaginez donc les efforts qu’il faut faire au-delà des mots ! Lorsque que l’on prend la parole c’est le corps entier qui s’exprime.

Discours lors de manifestations publiques, introductions de réunions, commémorations, interventions en conseil municipal, célébrations de mariages, communication dans les médias ou dans les réseaux sociaux, … prendre la parole peut prendre de multiples formes qui oblige l’élu à savoir s’adapter.

Séduire, convaincre, interpeller, sont alors au cœur de la préoccupation de chacun et pour y parvenir le message que l’on veut transmettre doit être délivré de la bonne manière.

Quel message veut-on fait passer ? Quel est l’objectif recherché ? Quelles sont les attentes des personnes devant qui je vais parler ? Comment est-ce que je vais faire passer mon message de manière percutante ? Comment est-ce que je vais séduire ? Quelle accroche fais-je choisir ? L’accroche… c’est comme ça que vous allez capter l’attention ! 30 secondes pour faire une bonne impression. Une citation, une question ouverte, une phrase d’humour, un chiffre, un mot, … à vous de trouver votre style !

 

trouver-sa-place

 

Vous l’avez compris préparer son intervention est une étape déterminante !

Mais il y aussi des questions à se poser. Est-ce que j’ai un temps imparti pour parler ? Quel sera le public présent ? Comment sera disposée la salle ? Est-ce que je parle dedans ou dehors ? Micro ou pas micro ? Pupitre ou pas de pupitre ? Beaucoup de questions se posent avant une prise de parole en public et lui faut savoir s’adapter à chaque situation ! Répondre à ces questions en amont vous permettra d’être plus à l’aise le jour J !

Souvenez-vous de François Hollande qui, Président de la République, devait souvent faire face à la pluie…
Dans une prise de parole en public un autre élément compte… la voix. Que vous l’aimiez ou non la voix est un outil.

 

Prononciation, articulation, intonations, … pour bien parler il faut s’entraîner !

Force est de constater que beaucoup d’entre nous sont victimes de ce que l’on appelle la « paresse articulatoire ». Qui n’a jamais fait de raccourcis rapides ? « J’técoute » « j’te rejoins ». Ces problèmes d’articulations n’aident pas à ce que la parole soit intelligibles et ça se travaille.

La voix c’est aussi ce qu’on en fait et comment on joue avec.

Si vous dites un « bonjour » enjoué, énervé, poli ou réservé, … vous le ferez d’une certaine manière qui donnera à votre interlocuteur des indications sur votre intention, votre état d’esprit, ce que vous voulez dire. La voix est magique quand on la maîtrise !

Dans une prise de parole il y aussi ce trac, plus couramment mais parfois par erreur appelé stress, que vous pouvez avoir juste avant « d’entrer en scène ». Respirer, se préparer, visualiser les événements de manière positive, des techniques existent pour se rassurer et faire en sorte que votre intervention passe bien.

Voici un aperçu de techniques que nous abordons dans notre formation « Les clés de la prise de parole en public ».

Alors si vous souhaitez apprendre à bien parler ou vous perfectionner, de manière collective ou individuelle, n’hésitez pas à nous contacter !