Les 10 commandements du nouvel élu

Les 10 commandements du nouvel élu 600 396 Proxima Partenaire

En arrivant aux commandes d’une Mairie, certaines personnes basculent dans un monde inconnu et se retrouvent dans un premier temps, privées de repères. L’objet de cet article est de pallier à cette situation. En effet, le principe de la démocratie représentative c’est de permettre à chaque citoyen de pouvoir se présenter à un scrutin. Ces commandements sont destinés aux nouveaux élus attachés à la démocratie, à leurs concitoyens et désireux de bien faire pour l’intérêt général.

 

  1. Votre feuille de route vous établirez 

Pour un Adjoint et un Conseiller Délégué, il s’agit de se faire préciser les limites de sa délégation, afin de calibrer son champ d’intervention. N’hésitez pas à réaliser votre propre feuille de route et à la soumettre au maire. Projets, calendrier, moyens financiers et humains seront pensés. Pour les « simples » conseillers municipaux, il s’agit d’identifier les actions auxquelles vous vous astreindrez : conseils d’administration, AG d’associations, conseil de quartier, présences en Mairie. Quand on est élu, avec ou sans délégation, on l’est pendant 6 ans, 24h/24 et 7J/7.

 

  1. Votre rôle vous définirez 

Être élu c’est s’obliger à faire acte de présence un certain nombre de fois dans l’année. Les Conseils Municipaux, des réunions stratégiques, les réunions citoyennes. Adjoints ou Délégués, vous aurez un contact privilégié avec les agents. À ce sujet, une seule règle à respecter: vous êtes élus, à vous le politique; aux Directeurs l’Administratif. Évitez le mélange des genres. L’élu, c’est celui qui fixe le cap, ce n’est pas le chef de service ! Si vous vous risquez dans cette voie, vous n’arriverez pas à agir comme vous le souhaitez.

Enfin, n’oubliez jamais que vous êtes tous les ambassadeurs de la Mairie aux yeux des citoyens.

 

  1. La collectivité vous connaitrez 

Ayez en tête que vous êtes élus. Dorénavant, pour les citoyens, vous savez. Donc vous connaissez les grands chiffres de la ville : budget, nombre d’habitants, Président de l’EPCI, les principaux Adjoints ou Directeurs de l’Administration Municipale. N’hésitez pas à demander un organigramme, une visite des services, et une fiche récapitulative avec les grands chiffres de la commune. Ils n’existent pas ? Faites-en sorte de contribuer à leur création. Un organigramme est un point de repère pour tous.

 

  1. Les agents vous saluerez et rencontrerez

L’élu est au service de la collectivité. Élus vous êtes de passage, pas les agents : ils étaient là avant, ils sont là maintenant et ils seront encore là après. N’oubliez jamais que les agents sont les réalisateurs de vos politiques. Ils doivent être associés, motivés, reconnus et encouragés. Une des premières choses à faire est d’aller vous présenter auprès de chacun, de connaître leurs fonctions et d’aller les saluer régulièrement. Comme tout être humain, ils sont en attente de reconnaissance.

 

  1. Votre vie personnelle et professionnelle vous articulerez

Tout le monde n’est pas célibataire ou retraité. En effet, en France on a trop souvent l’habitude d’évaluer un élu à sa capacité à être présent sur le terrain. Vous ne pouvez pas être partout. Cependant, pour les salariés élus, ils existent des droits. Vous pouvez bénéficier de décharges, êtes protégés au sein de votre entreprise, êtes prioritaires pour le télétravail, ne pouvez pas être rétrogradés et un entretien peut être demandé dès votre prise de fonction. Depuis la Loi Engagement & Proximité du 27 décembre 2019, les frais de garde d’enfants peuvent même être pris en charge. Mais pensez également à vous accorder des plages familiales : c’est important et nul n’est irremplaçable. La politique ne dure qu’un temps.

 

  1. Votre style vous amènerez

Il y a autant d’élus que de personnalités. Votre style, c’est un tout: vos mots, votre expression, vos vêtements, votre attitude, vos publications sur les réseaux sociaux, vos actions et la façon de les mener. Vous devenez un personnage public et c’est à vous qu’il revient de construire ce que vous voulez mettre dans « public ». Ayez en tête que vous êtes tout le temps en représentation mais surtout soyez vous-mêmes !

 

  1. Les citoyens vous impliquerez

La désertion des bureaux de vote par une part grandissante de la population vous oblige à impliquer plus encore le citoyen. Il faut intéresser les gens et répondre aux aspirations d’une part importante qui ne croit plus à rien, ou qui ne voit la politique qu’à travers ses intérêts de consommateurs. S’adapter pour faire vivre la démocratie et renouveler le pacte « citoyen – élus de terrain ». Pour résumer, soyez à l’écoute permanente de votre population, vous êtes là par et pour eux. Restez sur le terrain comme vous l’étiez en campagne, faites vos permanences sur les marchés ou ailleurs, allez à la rencontre de vos concitoyens.

 

  1. À la fonction d’élu vous vous formerez

Pour comprendre, pour anticiper, pour répondre aux attentes, pour être efficace, il faut prendre le temps de se former. Oser « perdre » du temps pour en gagner. Oser devenir meilleur. PROXIMA PARTENAIRE a mis en place de nombreuses formations qui répondent à vos besoins. Prendre en main son mandat, communiquer en tant qu’élu, exercer son mandat, maîtriser sa délégation, être un élu 2.0, développer ses capacités, … Plus de 70 formations vous sont proposées ! Une formation est obligatoirement organisée au cours de la première année de mandat pour les élus ayant reçu une délégation. Bonne nouvelle ! Le budget formation de la collectivité et votre DIF élu (20h) par mois vous permettront de vous former.

 

  1. Ensemble vous travaillerez

Les relations conseiller municipal délégué/adjoint, adjoint/adjoint, élus/maire, élus/agents, ne sont pas toujours évidentes. La cohésion de l’équipe municipale est indispensable à la réussite d’un mandat, à la bonne ambiance. Définir le rôle de chacun est une première étape permettant de poser les relations. Séminaire, petits déjeuners élus, repas avec conjoints, moments conviviaux, seront à privilégier. La clé restera tout de même la communication ! Échanger, écouter, anticiper les tensions, mettre en place un mode de communication seront déterminants. Il faut aussi se dire que les bonnes idées sont partout: aller voir, écouter, se renseigner, se déplacer est nécessaire pour améliorer ses conditions d’exercice du mandat. Là aussi, c’est accepter de « perdre » du temps, pour mieux décider, pour mieux agir, pour mieux trancher.

 

  1. Faire vous oserez

La politique est souvent une aventure individuelle au service du collectif. Comment arriver à se faire entendre, à s’affirmer dans ce monde un peu particulier ?  Parce que « qui ose gagne » et que le mandat municipal est le plus beau des mandats : celui du contact et de la concrétisation, vous devez prendre confiance en vous. Incarnez vos actions et vos messages, travaillez votre posture, apprivoisez vos émotions. Vous avez un certain idéal de la politique ? Personne ne fera les choses à votre place. Vous aimez votre commune, alors : « osez ! »