Être une femme en politique

Être une femme en politique 1024 617 Proxima Partenaire

Alors même que les lois sur la parité ont fait évoluer la société, la présence des femmes reste encore minoritaire en politique, au plus haut niveau. Et si la loi qui impose aux partis politiques un nombre égal de femmes et d’hommes dans les listes a déjà 20 ans, il n’empêche que, pour le scrutin des dernières municipales, 77% des têtes de liste étaient des hommes ! (ce qui reste en nette progression par rapport à 2014 où seulement 17% des femmes étaient têtes de liste). Même constat pour les autres mandats.

Vous qui rentrez en politique, voici quelques conseils qui vous permettront de faire votre place et plus encore.

 

TRAVAILLEZ VOTRE PROJET

Il faut vraiment un ancrage très important pour résister à toutes les tempêtes. Et ce qui vous tient généralement et vous évite de perdre le contrôle, c’est la certitude que le chemin que vous êtes en train de parcourir est fondamental pour vous et pour la société. Que vous soyez engagée pour l’égalité des femmes, la justice sociale ou l’équité culturelle, vous serez bientôt la spécialiste dans ce domaine, réunissant à la fois savoirs et expériences sur le terrain. Vous allez incarner ce sujet et votre mandat sera une mise en application de ce programme que vous portez. Avec de telles certitudes, plus de doutes, vous avancez, vous expliquez, vous agissez, vous vous défendez même parfois.

Soyez vigilante et remettez à jour régulièrement votre feuille de route et partagez-la avec votre maire, vos conseillers, votre administration. Rendez compte de vos actions en conseil municipal et partagez vos avancées avec les citoyens.

 

PARTAGEZ VOS CONVICTIONS

Commencez par vos proches ! Pas simple d’embarquer toute la famille dans votre engagement. Mais c’est incontournable. Ce sera le moyen pour vos enfants et votre moitié de comprendre vos absences. Le travail d’élue est très prenant, il exigera de vous un engagement « corps et âme ».

Expliquez, faites part de vos réflexions et surtout de vos victoires. Poursuivez avec les citoyens. Les réseaux sociaux vous permettent de partager vos convictions et vos actions. Vous allez développer votre propre style de communication et questionner les habitants, échanger avec eux sur différentes préoccupations.

C’est un très bon démarrage de « participation citoyenne », une thématique dont vous entendrez beaucoup parler.

Attention, vous êtes devenue une personne publique. Evitez de partager votre vie personnelle : photos de vacances, de vos enfants etc… Protégez votre vie personnelle.

Partagez aussi avec 3 personnes incontournables dans une collectivité : le ou la Maire, le directeur ou la directrice de cabinet, le directeur ou la directrice générale des services. C’est bien avec ces 3 personnes que vous allez faire avancer vos projets. Impulsez, réalisez, partagez les succès.

 

ORGANISEZ VOTRE TEMPS

VOUS ALLEZ EN MANQUER CRUELLEMENT !

Vous avez une famille, une vie professionnelle et une vie d’élue. Et parfois même une association dont vous gérez le destin ! Pas simple. Hors de question de sacrifier une part de vous-même. Mais obligation de mettre en place une organisation sans faille. Si vous restez maître de votre temps, vous serez gagnante.

Commencez par écrire un planning avec une couleur par thème et ne transigez pas. Les zones de couleurs doivent être respectées. Si vous bloquez une soirée par semaine ou un week-end par mois, ils ne sont pas négociables ! Ecrivez chaque soir dans votre lit avant de dormir une : to do list. Elle doit être faisable et exécutée quoiqu’il arrive. Elle vous permettra de mieux organiser vos taches.

Quelques incontournables de votre nouvelle organisation : réservez dans votre emploi du temps du jour, une heure pour les imprévus, le reste du temps, faites-en sorte de respecter vos priorités. Apprenez à déléguer. Vous devez faire confiance et contrôler les taches que vous avez confiées. Négociez au travail une journée de télétravail, vous gagnerez en déplacement et pourrez partager votre temps. Ne vous laissez pas aspirer par les réunions sans fin. Apprenez à les organiser.

Et le plus drôle des conseils mais qui est bien réel : évitez les visiteurs ventouses… Ceux qui vont vous faire perdre 30 minutes sans que vous ne vous en rendiez compte !

 

SOIGNEZ VOTRE COMMUNICATION

Commençons par la communication « non verbale », celle qui parle de vous sans que vous ne disiez un mot. Votre tenue par exemple ! Élégante et sobre, elle pourrait ressembler à celle des hommes par sa sobriété. Tous les signes parlent de vous : bijoux, accessoires, voitures et les habitants vous observent.

Soignez vos écrits. Pas de menace ni de critique par lettre ou par mail. La plus grande politesse est de relire pour éviter les « coquilles » dans le texte. Exemplaire aussi sur les réseaux sociaux. Ni violence ni colère, restez sobre, vous représentez beaucoup aux yeux des habitants. Evitez de provoquer le bad buzz et si involontairement vous le déclenchiez, tentez une explication habile et stoppez la communication.

Enfin, entrainez-vous à prendre la parole en public. C’est un exercice difficile et simple à la fois lorsque l’on a compris les mécanismes. Il nécessite dans tous les cas de l’entraînement. Quoiqu’il arrive, préparez votre discours : les points clefs et des anecdotes dont vos auditeurs se souviendront et ancrez-vous sur scène lorsque vous allez parler. Les pieds stables, le bassin fixe, les bras et les mains en mouvement. Pas de « euh » ni de « voilà » à la fin !

 

DÉVELOPPEZ VOTRE RÉSEAU

Vous ne pourrez rien faire seule en politique et il vous faudra quelques années pour comprendre les codes du pouvoir. Constituez une équipe autour de vous. Développez la « sororité ». Incontournable dans le monde politique, la solidarité entre femmes élues peut beaucoup vous aider. Puis développez d’autres cercles de relations, trouvez des mentors, placez-vous sous l’aile d’élu.es expert.es et bienveillant.es. Vous allez évoluer dans un univers parfois misogyne et violent. Vous serrer les coudes avec d’autres femmes vous aidera à avancer.

Cela ne veut pas dire que vous laisserez votre place pour d’autres élections. Vous vous battrez pour l’investiture mais honorablement ! Et si l’une d’entre vous se présente, vous l’aiderez à réussir. Travaillez les synergies positives, cela vous réussira toujours. Et souvenez-vous de cette phrase de Barak Obama : Who run the world ? Girls.

 

Pour soutenir au mieux nos élues dans l’exercice de leur mandat, nous vous invitons à participer à notre journée de formation spéciale “Femmes en politique” qui se tiendra le 11 Mars à Paris. Pour plus de détails sur le déroulement de cette journée et vous y inscrire, rendez-vous sur https://proxima-partenaire.eu/formations-des-elus/femmes-en-politique-2/

De même, ne manquez pas, notre formation “Être une femme en politique“, le 21 Janvier à Bordeaux et le 26 Janvier à ParisInscriptions sur https://proxima-partenaire.eu/calendrier-formations/