De l’art de communiquer sur les réseaux sociaux

De l’art de communiquer sur les réseaux sociaux 640 464 Proxima Partenaire

Parce que communiquer sur les réseaux sociaux est un art qui ne s’invente pas, il est primordial d’en maîtriser les codes et les risques afin d’en tirer le meilleur parti au profit de votre stratégie de communication politique.

La communication digitale permet à l’élu de se rapprocher de ses administrés et ainsi de maintenir un lien tangible et quotidien avec les citoyens, que ce soit pour leur fournir des informations ou pour faciliter les échanges et ainsi se lancer dans une communication plus directe et plus rapide.

 

LA COMMUNICATION DIGITALE EN POLITIQUE

La communication 2.0 en politique s’exerce essentiellement sur Twitter car l’information peut être relayée en un seul clic (retweet) rendant très vite une information virale (buzz) et ainsi accessible au plus grand nombre (cf Donald Trump). Elle tend à se développer de plus en plus sur Facebook et LinkedIn du fait de la masse d’utilisateurs présents sur ces deux plateformes : 2,4 milliards sur Facebook et 575 millions sur LinkedIn contre 330 millions sur Twitter.

Cette différence s’explique du fait que Twitter est un média essentiellement basé sur la politique quand Facebook et LinkedIn couvrent davantage de sujets. Les 3 peuvent s’utiliser de manière conjointe dans la stratégie de communication de l’élu car le public que vous toucherez sur Twitter ne sera pas forcément le même que celui que vous atteindrez sur Facebook ou LinkedIn et inversement. Ces 3 médias réunis vous permettent donc de cibler un large éventail de nos compatriotes.

 

SOIGNER SON E-RÉPUTATION

Si les réseaux sociaux sont un formidable outil pour se faire une réputation, ils sont aussi un très bon outil pour la défaire si l’on ne fait pas attention à son image.

L’e-réputation est l’image numérique que renvoie internet d’une personne, physique ou morale ou d’une marque. L’e-réputation se compose des informations en ligne qui concernent un individu, une marque, etc. Elles peuvent se retrouver sur les réseaux sociaux, blogs, sites collaboratifs, forums de discussion ou plate-formes de partage d’images et de vidéos.

L’e-réputation, ou e-notoriété, délivre donc des éléments sur une personne sans que celle-ci ne puisse totalement les maîtriser. Cette identité numérique peut orienter favorablement ou défavorablement une opinion. Elle peut ainsi faire ou défaire très vite des réputations et donc faire gagner et à l’inverse perdre des élections : Dominique Strauss-Khan, l’affaire Fillon (Penelope Gate), le candidat LREM Benjamin Griveaux aux dernières élections municipales parisiennes (fuite d’une vidéo intime).

D’où la nécessité de se former pour veiller au mieux à  son image en ligne.

 

FORMER LES ÉLUS

Dans beaucoup de collectivités, on constate qu’il conviendrait de mieux former les élus à l’usage des réseaux sociaux car si une communication bien ficelée peut faire le buzz, à l’inverse une communication irréfléchie peut mener droit au bad buzz. Pour éviter ces dérives, il est fortement recommandé de suivre une formation présentielle ou à distance auprès d’un organisme agréé.

Cette formation vise à vous faire comprendre les enjeux du web, maîtriser l’usage des principaux réseaux sociaux, adopter votre propre stratégie de communication politique et enfin évaluer votre impact sur les réseaux sociaux.

Pour toute question relative à cette formation, merci de nous contacter au 06.15.38.42.63 ou par mail à contact@proxima-partenaire.eu