Anticiper et gérer les conflits

Anticiper et gérer les conflits 1200 800 Proxima Partenaire

Même pour les plus pacifistes d’entre nous, la gestion des conflits dans une vie personnelle et professionnelle est inévitable et s’apprend.

La vie politique n’y fait pas exception et, dans le prolongement de ce qui a été dit précédemment, le conflit peut être partout.

Apaiser, se maîtriser et rester dans le contrôle font partie des méthodes et marches à suivre à adopter.

 

En toute circonstances faites votre les 4 accords toltèques :

  • Que votre parole soit impeccable
  • N’en faites jamais une affaire personnelle
  • Ne faites aucune supposition
  • Faites toujours de votre mieux

 

Suivre ces préceptes peut sembler simple. Au quotidien, dans le feu de l’activité municipale, il en est tout autre.

N’oubliez jamais que vous êtes dans le même bateau. Quand monte la moutarde, pensez aux citoyens, qui n’a que faire de vos états d’âme, pire il ne les comprend pas.

Pour l’électeur, vous avez fait le choix de vos collègues, personne ne vous a forcé. De plus, les bisbilles internes, en plus de ralentir l’action municipale, se retournent toujours contre la majorité en place.

 

PARLER, ÉCHANGER, COMPRENDRE

Pour reprendre l’exemple, précédent, vous n’avez pas été invité à cette réunion alors que vous considériez que votre présence était évidente. Vous en voulez alors à votre collègue et en parlez à des membres de votre équipe.
Vous vous dites peut-être que la personne a fait exprès de ne pas vous inviter mais elle a peut-être oublié ou ne pensait pas que votre présence soit nécessaire ou elle ne vous a pas invité car elle vous en veut pour avoir fait la même chose. Quoi qu’il en soit il vous faudra parler, échanger avec la personne concernée pour comprendre et que cela ne se reproduise plus.

 

ANTICIPER LE CONFLIT

Vous devez prendre en considération que l’autre est différent de vous et, qu’au même titre que nous sommes convaincus que notre vision, notre solution est la meilleure, l’autre en est aussi convaincu.

Il faudra aussi éviter de juger et d’interpréter des mots, des non-dits ou des attitudes ou encore d’être dans la surenchère. Avant de réagir, essayez de vous mettre à la place de l’autre.

L’interprétation déforme l’information et parasite notre communication et nous sommes « victimes » de notre cerveau.

 

CRITIQUER ET… PROPOSER

Vous ferez également attention à la critique ! Un Maire célèbre disait toujours de ne pas franchir la porte de son bureau pour critiquer s’il ne lui était pas proposé au moins une solution. La critique est facile

 

LE CONFLIT 2.0

Nous sommes également obligés de vous parler du conflit 2.0 ! Cela concerne tous les écrits que l’on fait notamment par mail et par sms.
Dès que c’est possible préférez appeler ou aller directement voir la personne.

Si vous envoyez par sms ou par mail : « J’attends ton dossier. », la personne qui le reçoit pourra, selon son état d’esprit le lire et l’interpréter différemment.
En effet, lorsqu’on lit un message on entend la personne parler.
La phrase donnée en exemple peut alors être interprétée par l’autre personne par : « mince j’ai oublié, il fait bien de me le rappeler », « il pourrait me le dire  autrement », « il a l’air énervé ça va mal se passer entre nous », …

D’autre part, derrière un écran le comportement humain n’est pas le même et parfois vous pourrez vous emporter ou l’autre personne, sous prétexte qu’il s’agisse d’un écrit.

Attention également à ne pas trop regarder vos mails ou vos sms lorsque vous êtes en réunion, ce qui pourrait laisser croire à un désintérêt.

 

Pour conclure, ayez en tête cette phrase d’Isaac Newton :        « Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts ».

Pour vous aider à anticiper et gérer les conflits au sein de votre collectivité, nous avons imaginé pour vous une formation sur-mesure : https://proxima-partenaire.eu/formations-des-elus/comment-gerer-le-conflit-au-sein-de-la-collectivite/