ACCOMPAGNER LA MARGINALITÉ, L’EXTRÊME VULNÉRABILITÉ

Migrants, sans domiciles fixes, squatteurs, prostitutions, addictions, folie sont autant de sujets qui génèrent polémiques, risques et violences. Il y a nécessité d’accompagner ces publics fragiles avant tout citoyens sur son territoire en sachant actionner le partenariat et l’écoute juste. Il y a tout aussi nécessité à entendre les riverains qui souffrent dans une autre mesure de ces situations extrêmes et de leur sentiment d’impuissance.

MODALITÉS PÉDAGOGIQUES

Nombreux apports théoriques, mises en pratique. Échanges et prise en compte des besoins spécifiques de l’élu(e).

PRÉREQUIS

→ Être un(e) élu(e), collaborateur, collaboratrice, agent ou cadre de collectivité →Être amené(e) à mettre en place des actions auprès des plus vulnérables

DURÉE

1 journée

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

• Comprendre les enjeux de la marginalité • Actionner les bons dispositifs • Eviter les crises ou les calmer quand elles émergent le plus rapidement possible

PROGRAMME

• Addictions : tabac, drogues, alcools, jeux ( acteurs de soin et sociaux, enjeu de société ) • Migrations : ( économiques politiques, réfugiés, demandeurs d’asile, mineurs non accompagnés) • Violences : ( pourquoi, comment ) • Hébergement, santé, insertion • Evacuation, hospitalisation d’office • Régulation avec les l’Etat, les habitants, les autres collectivités • La protection des femmes et des enfants • La citoyenneté des plus fragiles en ligne de mire • La médiation • L’innovation sociale

À l’issue de la formation

Le/la bénéficiaire sera en capacité d’apporter des solutions aux personnes vulnérables.

ÉVALUATION

Évaluations individuelles à chaud et à froid, tour de table en fin de formation, retour du formateur, analyse des questionnaires, Service Après Formation (SAF).